La cobotique, projet innovant et collaboratif piloté par l’IUT Lyon 2

Nouvelle discipline technologique, la cobotique ou la robotique collaborative nous laisse entrevoir les usines du futur. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet So-Arm mené au sein de l’IUT Lumière, projet déjà reconnu par le comité national des Journées Pédagogie et Professionnalisation 2017 des IUT.

« La robotique industrielle mute, nous devons le prendre en compte et intégrer l’intelligence artificielle et la puissance informatique dans les nouveaux robots. Les robots seront de plus en plus intelligents et s’adapteront à l’espace de travail humain. » Explique Jannik LAVAL, enseignant chercheur à l’IUT de Lyon 2 et co responsable du projet So-Arm.

Ce projet collaboratif qui a débuté en 2016 vise à créer au sein de la halle technologique du département QLIO une chaîne de montage équipée de matériels modulables, de robots et d’imprimantes 3D. Il permettra à différents groupes d’alternants et d’étudiants de travailler sur la mise en place de postes de travail novateurs qui intègrent la robotique collaborative, c’est-à-dire la cobotique. Les robots seront plus petits, à vitesse humaine et s’inséreront facilement dans l’environnement de travail de l’opérateur.

C’est tout d’abord une dizaine d’apprentis, 2ème année du DUT QLIO, qui ont travaillé sur le cahier des charges du projet intégrant la création et  la mise en place des postes de travail au sein de la halle. Tous les jeudis après-midi, sur le temps en formation, ils se retrouvent avec des étudiants d’autres diplômes qui participent ou qui seront amenés à participer à l’élaboration de ces nouveaux moyens de production innovants. Ce sont notamment des étudiants du DUT Informatique qui s’occupent du développement des logiciels des robots et de l’intégration de capteurs pour assurer la sécurité des opérateurs. Un groupe d’alternants du DUT GLT (Gestion Logistique et Transports) travaillent sur la logistique entre les différents pôles géographiques. Certains du DUT Génie Mécanique et Production de l’IUT Lyon 1, eux, conceptualiseront des pièces du robot comme les pinces. A moyen terme, les alternants de Licences Pro de l’IUT Lyon 2 viendront aussi apporter leurs compétences sur le projet, notamment la LP Coordinateur de Projets en Systèmes d’Information qui travaillera sur la création de tout le système d’information de la halle technologique.

Au-delà des compétences techniques nécessaires des alternants de chaque filière, cette création de chaine de montage requiert et permet aux jeunes de développer des compétences transverses comme le pilotage de réunion entre les différentes formations, l’organisation d’équipes de travail et la gestion logistique entre les différents établissements. L’atelier, dédié dans un 1er temps au montage de trottinettes, devrait être complétement fonctionnel dans deux ans. 7 robots ont déjà été achetés dans le cadre d’investissements des départements QLIO et INFO.

Innovant et multidisciplinaire, ce projet de cobotique met les alternants face à une situation d’apprentissage inédite et soulève de nombreux enjeux pédagogiques. Outre l’innovation due à l’intégration des nouvelles technologies dans les robots, de nombreuses compétences doivent être apportées : mécanique, électronique, informatique, conception du poste de travail, sécurité, environnement juridique, …

Ce montage industriel novateur permettra aussi de faire émerger un projet de recherche universitaire sur le développement de la halle technologique de l’IUT Lyon 2.