Retour

Les questions les plus posées en entretien

Aujourd’hui, pour vous aider, le CFA FormaSup ARL, vous explique comment répondre aux questions les plus posées lors des entretiens, avec nos conseils pour y répondre au mieux !

1) Parlez-moi de vous

Ou sa variante : pouvez-vous vous présenter brièvement ?

C’est la question la plus posée lors des entretiens, et souvent la première.

Le but ici est de décrire brièvement votre personnalité, votre parcours, vos expériences, vos valeurs et de montrer votre intérêt pour le poste et l’entreprise.

L’objectif principal est d’aller plus loin que votre présentation sur votre CV.

Il est aussi conseillé d’adapter votre présentation au poste visé.

Essayez d’être précis.e et concis.e.

2) Que savez-vous sur nous ?

Ou ses variantes : pouvez-vous nous parler de notre entreprise ? / Que savez-vous sur notre entreprise ?

C’est également une question récurrente en entretien.

Vous n’avez pas besoin de tout connaître de l’entreprise, mais le/la recruteur.euse veut savoir si vous vous êtes renseigné.es sur l’entreprise et si vous avez compris son fonctionnement.

Alors, renseignez-vous bien en amont de l’entretien. Vous pouvez regarder :

  • L’histoire de l’entreprise
  • Son activité
  • Les produits ou services qu’elle commercialise
  • Son effectif / Son équipe
  • Ses valeurs
  • Ses objectifs
  • Son implantation à l’étranger, le nombre de filières…
  • Son domaine d’activité
  • Sa stratégie
  • Etc

Pensez aussi aux actualités !

Vous pouvez également chercher des informations en rapport avec le poste que vous visez.

Par exemple :

  • Vous cherchez un poste en finance > Soyez au courant de certains chiffres clé de l’entreprise, comme le chiffre d’affaires.
  • Vous recherchez plutôt un emploi en marketing > Regardez le positionnement de la marque, le packaging des produits, les différentes communications publicitaires…
  • Vous recherchez une offre en communication > Regardez les campagnes de communication, les réseaux sociaux, la façon qu’à la marque de communiquer…

3) Pourquoi avez-vous postulé à cette offre ?

Ou ses variantes : qu’est-ce qui vous plaît dans ce poste ? / Pourquoi nous ?

Cette question sert principalement à connaître vos réelles motivations.

Pour répondre à cette question posez-vous la question suivante : qu’est-ce qui vous attire dans l’entreprise, le poste, le domaine ?

Par exemple :

  • Est-ce que vous vous retrouvez dans les valeurs ou la vision de l’entreprise ?
  • Est-ce que vous êtes attiré.e par le secteur, les produits ou les services proposés ?
  • Est-ce que vous êtes attiré.e par un aspect international, ou au contraire un ancrage territorial ?

Peu importe vos motivations, expliquez toujours bien le POURQUOI.

Par exemple :

  • Vous vous retrouvez dans les valeurs de l’entreprise > Quelles valeurs partagez-vous, pour quelles raisons ? Donnez des exemples, illustrez.
  • Vous êtes attiré.e par le secteur > Pour quelles raisons ? Expliquez, faites un lien avec vos expériences, votre personnalité …

Le but est simplement d’expliquer clairement les raisons qui font que vous êtes intéressé.e par ce poste.

4) Où vous voyez-vous dans 5 ans / dans 10 ans ?

Ou ses variantes : où vous voyez-vous dans le futur ? / Quel est votre projet pour le futur ? / Comment envisagez-vous l’avenir ?

Ici le/la recruteur.euse, cherche à comprendre votre projet professionnel. Cela lui permet aussi de voir si vous vous projetez dans le futur ou si votre poursuite est encore incertaine.

Même si vous n’avez pas encore de projet professionnel exact, essayez de préciser le domaine d’activité dans lequel vous voudriez travailler ou encore le type d’entreprise (grand groupe, PME, start-up, association, structure publique ou privée…).

Et surtout, précisez les raisons de votre choix et restez au maximum en cohérence avec votre parcours.

5) Citez-moi vos qualités / Citez-moi vos défauts

Ou ses variantes : quels sont vos points forts / points faibles ? / Quelles sont vos forces / vos faiblesses ?

Le but de cette question est de mieux vous connaître et de voir comment vous réussissez à vous présenter.

Pour les qualités :

Ne citez que deux ou trois qualités et essayez au maximum de les mettre en lien avec les attentes de l’entreprise et du poste.

Pour cela, lisez bien la fiche de poste, des qualités sont souvent décrites à l’intérieur.

Et surtout illustrez vos qualités, expliquez-les, donnez des exemples.

Voici quelques exemples de qualités à valoriser en entretien :

Cette liste est bien évidemment non exhaustive.

  • La curisosité : « J’aime découvrir de nouvelles choses et apprendre sans cesse. Expliquez, donnez des exemples. »
  • La créativité : « Je suis très créatif.ve, j’aime imaginer de nouvelles choses. Donnez des exemples de vos créations, expliquez. »
  • La sociabilité : « J’ai de bonnes capacités relationnelles, je parle facilement avec les gens, je suis tourné.e vers les autres. Illustrez vos propos. »
  • L’esprit d’équipe : « J’aime travailler en équipe, j’ai pratiqué un sport collectif qui m’a permis de m’épanouir au sein d’une équipe / J’ai très régulièrement travaillé en équipe sur des projets… Illustrez et développez. »
  • La rigueur : « Je suis très rigoureux.se, je fais attention aux détails, j’ai un bon esprit d’analyse. Illustrez, expliquez d’où vous vient cette rigueur (en pratiquant un sport de précision, un jouant d’un instrument de musique, lors de votre formation…). »
  • L’organisation : « Je suis très organisé.e, j’ai le sens de l’ordre. Expliquez comment vous faites pour vous vous organiser, qu’est-ce qui vous as permis d’apprendre à vous organiser…»
  • L’autonomie : « Je suis indépendant.e, je sais me débrouiller seul.e si besoin, si je suis dans la difficulté, je n’hésite pas à chercher par moi-même des réponses. Illustrez, donnez des exemples de ce que vous avez pu réaliser en autonomie…»
  • L’adaptabilité / La flexibilité : Je sais m’adapter facilement, je peux aisément passer d’une tâche à une autre et m’adapter aux changements. Expliquez et donnez des exemples. »
  • Etc…

Pour les défauts :

La question des défauts est l’une de celles qui fait le plus peur lors des entretiens. Mais pas de panique, personne n’est parfait !

Le but n’est pas de prouver votre perfection, mais de montrer que vous êtes conscient de vos défauts et que vous essayez de vous améliorer.

Ne dites pas des choses comme “je suis trop perfectionniste ou je n’ai pas de défaut”, ce n’est pas ce qui est attendu, évoquez vos défauts en montrant comment vous faites pour les surpasser ou comment vous les travaillez au quotidien.

Et évidemment, évitez des défauts rédhibitoires ou en total désaccord avec le poste.

Voici quelques exemples de défaut qu’il est possible d’évoquer en entretien (il faut bien sûr les développer, les justifier et les mettre en lien avec votre profil).

Encore une fois, cette liste n’est pas exhaustive.

  • « Je suis obstiné.e, j’aime aller au bout des choses. »
  • « Je suis exigent.e, j’aime que les choses soient bien faites et je fais attention aux détails. »
  • « Je suis parfois impatient.e, j’aime que les choses bougent, que les résultats arrivent rapidement. »
  • « Je suis plutôt bavard.e, mais je sais faire la part des choses. Je sais qu’il y a des moments pour discuter et d’autres pour travailler. »
  • « Je suis parfois stressé.e, j’aime préparer les choses à l’avance pour essayer que tout se déroule sans problème, mais avec l’expérience, j’ai appris à mieux gérer mon stress, notamment dans les situations d’urgence… »
  • « Je suis assez reservé.e, j’ai besoin d’un peu de temps pour m’ouvrir aux autres, mais une fois cette étape passée, je deviens quelqu’un de très sociable et cela ne m’empêche pas de savoir très bien travailler en équipe »
  • « Je n’aime pas la routine, j’ai besoin de nouveauté et de changements, c’est pour cela que ce poste avec des tâches très variées me correspond totalement… »
  • Etc

Dernier petit conseil :

Si on vous demande vos qualités et vos défauts en une seule et même question, exprimez d’abord vos qualités, puis vos défauts. En effet, l’être humain à tendance à se souvenir plus facilement des premières informations qu’il entend, c’est ce que nous appelons « l’effet de mémorisation », privilégiez donc en premier les informations qui vous mettent le plus en valeur.

6) Citez-moi votre plus belle réussite / votre pire échec

Cette question est une variante de la précédente. Elle sert à voir ce que vous mettez en avant et ce que vous devez au contraire retravailler.

Pour l’échec, le but n’est pas de vous dénigrer, mais de montrer que vous savez prendre du recul sur vos difficultés.

Évoquez votre échec et expliquer par la suite comment vous l’avez rattrapé ou comment vous avez agi pour ne pas que cela se reproduise.

Évidemment, essayez de ne pas proposer un échec qui vous mette en difficulté vis-à-vis du poste.

7) Pourquoi devrions-nous vous engager ?

Ou ses variantes : pourquoi vous et pas un.e autre ? / Que pouvez-vous nous apporter ? / Que pouvez-vous apporter à l’entreprise ? 

Elle permet au/à la recruteur.euse de voir si vous savez vous vendre et mettre en avant vos compétences et vos qualités.

Montrer ce qui vous distingue des autres, mettez en avant vos points-forts et surtout pensez à développer et à bien faire le lien avec l’offre à laquelle vous postulez.

Vous pouvez parler de vos expériences en lien, de vos certifications si vous en avez, de vos soft skills, de vos compétences, de vos valeurs si celles-ci correspondent à l’entreprise…

Pensez également à parler de votre motivation !

8) Comment gérez-vous votre stress ?

Expliquez ce que vous mettez en place pour le gérer : une certaine organisation, une certaine méthode de travail, des techniques de respiration…

Vous pouvez aussi citer des situations stressantes que vous avez réussi à gérer avec succès.

9) Parlez-nous de vos expériences professionnelles !

Présentez en priorité les expériences qui sont les plus pertinentes vis-à-vis du poste.

Utilisez également des exemples pour illustrer les tâches que vous avez réalisées lors de vos expériences.

10) Avez-vous des questions ?

Pour finir, on termine avec cette question, presque toujours posée en fin d’entretien. À cette question, répondez toujours oui ! Cela prouve votre intérêt et votre motivation.

Pensez à préparer quelques questions, avant l’entretien, cela permettra de montrer votre motivation et votre intérêt.

Vous pouvez poser des questions sur l’organisation, le secteur et son actualité, la suite de l’entretien, le/la tuteur.trice, les perspectives d’évolution…

👉 Maintenant que vous savez tout, préparez-vous et tout va très bien se passer ! Bonne chance !

Informations et contact :

N’hésitez pas à consulter notre site : https://www.formasup-arl.fr/

Et si vous avez des questions, vous pouvez nous les poser sur la page “Contact” de notre site ou lors de nos “FAQ du mardi” sur notre compte Instagram : https://www.instagram.com/formasup.arl/

Besoin d 'aide ?

Contactez-nous
Retour

Nos meilleurs conseils pour bien réussir vos entretiens

Après notre article de la semaine dernière sur le CV, nous nous attaquons à la suite du processus de recrutement :  l’entretien d’embauche.

💬 L’entretien est un passage obligatoire pour tout.e candidat.e lors du processus de recrutement. C’est également une des épreuves les plus redoutées.

👉 Pour vous aider, nous vous proposons aujourd’hui nos meilleurs conseils pour réussir vos entretiens.

AVANT – Bien se préparer

Un entretien, c’est comme un marathon, ça se prépare !

Avant de venir à l’entretien, pensez à vous informer sur l’entreprise et sur le poste pour anticiper toute question.

Cela montre que vous êtes réellement impliqué.e et vous pourrez plus facilement répondre aux questions comme : « que savez-vous sur nous ? », « que pouvez-vous me dire sur l’entreprise ? », ou encore « qu’avez-vous compris du poste ? » et faire des liens avec votre profil.

Vous pouvez vous renseigner sur :

  • L’histoire de l’entreprise
  • Ses activités
  • Ses produits ou services
  • Son effectif / fonctionnement
  • Ses valeurs
  • Ses objectifs
  • Son implantation à l’étranger, le nombre de filières…
  • Son domaine d’activité

Observer également les dernières actualités et des informations en rapport avec le poste que vous visez.

Par exemple :

  • Vous souhaitez un poste en finance -> Soyez au courant de certains chiffres clé de l’entreprise, comme le chiffre d’affaires par exemple.
  • Vous recherchez plutôt un emploi en marketing -> Regardez le positionnement de la marque, le packaging des produits, les différentes communications publicitaires…
  • Vous êtes en communication -> Regardez les campagnes de communication, les réseaux sociaux, la façon qu’à la marque de communiquer…

Essayez également de vous préparer aux questions qui pourraient vous être posées, notamment les classiques :

  • « Parlez-nous de vous »
  • « Pourquoi souhaitez-vous travailler au sein de notre entreprise ?»
  • « Que pensez-vous apporter à l’entreprise ?»
  • « Où vous voyez-vous dans 5 ans/10 ans ?»
  • « Quelles sont vos qualités ? »
  • « Quels sont vos défauts ? »
  • « Préférez-vous travailler seul.e ou en équipe ? »

Un article sur les questions les plus posées en entretien est également disponible sur le blog.

Pensez également à ce que le/la recruteur.euse attend comme réponse. Si il/elle pose ces questions, c’est qu’elles ont un intérêt pour cerner votre profil.

C’est dans ces réponses que vous devez mettre en avant vos qualités, vos compétences, vos valeurs, et insister sur la cohérence de votre profil avec l’offre et l’entreprise.

Vous pouvez mettre des informations plus ou moins en avant, selon le poste visé, mais ne mentez pas, cela ne peut que vous desservir durant l’entretien, et même par la suite. Restez vous-même et n’inventez pas de fausses expériences ou de fausses informations.

Pour finir, pensez à prendre un carnet et un stylo pour prendre des notes. Cela permet de montrer votre motivation et votre implication. 

PENDANT – Soigner son arrivée

Dans un premier temps, soignez votre arrivée. En effet, la première impression est très importante : “il n’y a qu’une seule occasion de faire une bonne première impression“.

Pour cela, faites attention à votre tenue vestimentaire, arrivez bien à l’heure, et même si vous êtes stressé.e, pensez à avoir une posture ouverte et à sourire lors de votre arrivée.

On parle souvent de la règle des 4×20. Cette règle indique qu’il faut faire attention :

  • Aux 20 premières secondes
  • Aux 20 premiers gestes
  • Aux 20 premiers mots
  • Aux 20 premiers centimètres

Sachez par ailleurs que l’entretien commence dès que vous avez passé la porte de l’entreprise, pas uniquement dans le bureau que la personne qui vous accueille.

Mettre en avant son profil

Avant l’entretien, pensez à identifier vos compétences, expériences ou qualités que vous pouvez mettre en lien avec le poste.

Il faut que vous sachiez raconter votre parcours sous la forme d’une histoire.

Ne faites pas une suite d’informations, sans précision, expliquez bien tous vos choix.

Par exemple, précisez bien pourquoi vous avez choisi votre formation, votre école, cette entreprise, ce métier…

Votre présentation doit apporter des informations supplémentaires par rapport à votre CV et donner envie de travailler avec vous.

Répondre efficacement

Lorsque vous répondez aux questions, donnez des exemples concrets pour illustrer vos propres.

Écoutez attentivement votre interlocuteur.trice avant de répondre et essayez de faire des réponses claires et précises. Mieux vaut laisser un temps de silence que de répondre trop rapidement quelque chose que vous ne vouliez pas dire.

Adaptez le discours en fonction du poste. Par exemple, vous pouvez vous demander « pourquoi je suis pertinent.e pour cette offre ? », et essayez de développer un discours en faisant des liens entre votre profil et les attentes de l’entreprise.

Soigner sa posture et son élocution

Attention à votre posture ! En effet, les gestes non-verbaux disent beaucoup de choses sur votre personne.

Évitez par exemple de croiser les bras, d’être avachi sur votre siège, de mettre les coudes sur le bureau ou encore de jouer avec vos cheveux, vos bijoux…

Pour ce qui est de l’élocution. Faites très attention à votre débit de parole, essayez de ne pas parler trop vite, ni trop doucement.

Parlez d’une voix claire et distincte et évitez de couper la parole. Pour finir, faites très attention aux tics de langage, même s’ils sont difficiles à gommer. Pour les identifier, vous pouvez essayer de vous enregistrer lors d’un entraînement à l’oral et de vous réécouter ou de vous filmer. Ce n’est pas toujours très agréable, mais c’est très efficace !

Toujours poser des questions à la fin de l’entretien :

Lorsqu’en fin d’entretien, on vous demande « avez-vous des questions ? », répondez toujours oui. 

Pensez à en préparer quelques questions, cela permettra de montrer votre motivation et votre intérêt.

Vous pouvez poser des questions sur l’organisation de l’équipe ou de l’entreprise, le secteur, la suite de l’entretien, le tuteur, l’actualité, les perspectives d’évolution…

Surtout… Détendez-vous !

Un entretien n’est pas une épreuve facile, mais essayez de garder votre calme.

Si vous vous êtes préparé.es correctement, votre entretien va très bien se passer, pas de panique !

Le/la recruteur.euse est là pour découvrir votre profil et mieux vous connaître, pas pour vous juger !

APRES – Le petit plus !

Après l’entretien, n’oubliez pas de faire un mail de remerciement !

Ce mail permet de confirmer votre motivation et votre intérêt, et de reprendre ce que vous avez compris du poste.

Dans votre mail de remerciement, vous pouvez :

  • Remercier la personne qui vous a reçu.
  • Renouveler votre motivation à occuper ce poste
  • Ajouter quelques lignes sur ce que vous avez compris du poste (en ressortant par exemple des détails de l’entretien, si vous en avez)
  • Éclaircir certains points et rassurer le/la recruteur.euse si des questions ont été soulevées lors de l’entretien.

Ce mail doit être envoyé sous 2 jours environ après l’entretien.

Et celui-ci peut faire la différence, alors pensez-y !

Informations et contact

N’hésitez pas à consulter notre site : https://www.formasup-arl.fr/

Et si vous avez des questions, vous pouvez nous les poser sur la page “Contact” de notre site, via l’adresse alternance@formasup-arl.fr ou lors de nos “FAQ du mardi” sur notre compte Instagram : https://www.instagram.com/formasup.arl/

Besoin d 'aide ?

Contactez-nous
Retour

Nos meilleures astuces pour réussir sa lettre de motivation

La semaine dernière, on vous parlait du CV, cet essentiel de toute candidature. Mais souvent, le CV ne vient jamais seul ! Et oui, il est souvent accompagné de son acolyte, la lettre de motivation !

En effet, même si aujourd’hui les lettres de motivation sont de plus en plus remises en question, de nombreuses structures les demande encore.

Et ce n’est pas toujours simple de savoir les rédiger.

On vous donne donc dans cet article, toutes nos astuces pour réussir une lettre de motivation qualitative, qui vous permette de  sortir votre épingle du jeu !

Commencez par travailler le fond !

Une lettre de motivation, c’est surtout du contenu.

Commencez par lister ce que vous voulez faire apparaître dans votre lettre de motivation. Ensuite faite des phrases, bien assemblez les en paragraphes.

C’est normalement bien plus simple, et ça vous permet de ne rien oublier.

Pensez aux éléments incontournables

Dans une lettre de motivation, on respecte souvent une même structure, et c’est encore ce qui est attendu par les entreprises en général.

  • En haut à droite, vous devez placer le nom et les coordonnées de l’entreprise pour laquelle vous postulez. Si vous connaissez le nom du/de la recruteur.euse, mettez-le également.
  • En haut à gauche, inscrivez votre nom et vos propres coordonnées (adresse mail, téléphone…)
  • En dessous des coordonnées, écrivez ensuite, sur la gauche, la date et le lieu.
  • Ensuite, on conseille généralement de mettre un objet en tête de lettre de motivation comme « Candidature au poste de [….] » pour que le/la recruteur.euse comprenne directement le souhait du/de la candidat.e.
  • Pour finir, pensez à toujours commencer par une phrase d’adresse : « Madame, Monsieur »

Et c’est parti pour la rédaction !

Et évidemment n’oubliez pas de clôturer votre lettre avec une phrase de conclusion comme « je me tiens disponible pour un entretien ou pour tout renseignement » ainsi qu’une formule de politesse comme « je vous prie d’agréer Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations ».

Replacez également à la fin, votre nom et votre prénom. Il est également souvent conseillé de signer, si possible à la main.

Conseil en plus : pour plus de simplicité, vous pouvez signer sur un papier, le scanner ou le prendre en photo (maintenant les téléphones ont presque tous une fonction scanner sur leur appareil photo) et enregistrer votre signature sur votre ordinateur. Comme ça, vous pourrez l’incruster numériquement plus facilement à chaque fois pour toutes vos lettres.

Voici un exemple de structure de lettre de motivation :

Coordonnées du candidat

                                                                                                                                            Coordonnées du destinataire

                                                                                                                                                                            Ville, date

Objet : candidature au poste de [Insérez le poste]

Madame, Monsieur,

DEVELOPPEMENT DE LA LETTRE

Phrase de conclusion,

Formule de politesse,

                                            Nom, prénom et signature

Je – Vous – Nous : la structure privilégiée

Une lettre peut débuter avec une phrase introductive qui explique qui vous êtes et ce que vous recherchez (pensez à reprendre l’intitulé du poste de l’annonce à laquelle vous répondez pour plus de cohérence et de personnalisation).

Pour la suite, on conseille généralement de faire trois parties : Je – Vous – Nous. Nous allons vous les détailler.

Pour la première partie le « Je », le but est de vous présenter, de parler de votre position actuelle (êtes-vous en licence, en master ?), de la formation que vous allez suivre si vous continuez en alternance (précisez l’école, le nom du diplôme préparé et potentiellement le rythme d’alternance), de vos qualités et surtout du poste que vous visez dans l’entreprise.

Ensuite dans la partie « Vous », parlez de l’entreprise et du poste : qu’en avez-vous compris, qu’est-ce qui vous intéresse dans le poste/l’entreprise (vous avez déjà eu un emploi similaire qui vous a beaucoup plu, vous vous retrouvez dans les valeurs de l’entreprise, c’est un domaine qui vous attire particulièrement, vous trouvez l’entreprise innovante, vous êtes vous-même client de l’entreprise et appréciez ses produits, les missions semblent vous correspondre…). N’hésitez pas à développer !

Puis pour la dernière partie « Nous », l’objectif est de réaffirmer vos motivations et de vous relier à l’entreprise. C’est le moment de mettre en lien vos compétences, expériences et savoir-faire avec le poste visé, pour montrer en quoi vous avez les capacités de postuler à cette offre et pourquoi vous êtes le/la candidat.e idéal.e. C’est la partie où vous pouvez expliquer ce que vous pourriez apporter à l’entreprise et ce qu’elle pourrait en échange vous donner.

Personnalisez votre lettre de motivation

Une lettre de motivation semblable pour toutes les entreprises, ça se voit et souvent ça ne fonctionne pas bien. Vous devez absolument personnaliser votre lettre !

Alors oui, vous n’êtes pas obligé.e de tout modifier à chaque fois, mais pensez au minimum à changer la partie dans laquelle vous parlez de l’entreprise et de ce qui vous attire dans celle-ci ainsi que le titre du poste et l’objet.

Pensez également à mettre en lien votre parcours, vos formations et expériences avec l’offre d’emploi.

Conseil en plus : si vous avez du temps, vous pouvez aussi mettre votre lettre de motivation aux couleurs de votre CV, ou de l’entreprise à laquelle vous postulez, souvent cela est très apprécié. Pour ce faire, vous pouvez par exemple utiliser logiciel Canva qui propose des modèles.

Pensez à faire des liens avec la fiche de poste

Les qualités, les compétences, les expériences que vous mettez en avant dans votre lettre doivent être le plus possible en lien avec l’offre.

Par exemple, si l’entreprise recherche quelqu’un qui sait se fixer des objectifs, vous pouvez faire un lien avec votre pratique du sport en compétition ou votre expérience de magasinier dans laquelle vous deviez respecter une cadence spécifique.

On passe à la forme !

Maintenant, qu’on a parlé du fond, passons à la forme ! En effet, celle-ci possède aussi son importance !

Essayer de revenir à la ligne et d’espacer vos différents paragraphes pour aérer votre lettre de motivation.

Vous pouvez mettre quelques informations importantes en gras, mais n’en abusez pas.

Pour finir, attention, comme le CV, la lettre de motivation doit tenir sur une seule page.

Méfiez vous des détails !

La lettre de motivation vous présente et dit beaucoup de vous. Evitez donc à tout prix les fautes d’orthographe, qui peuvent être rédhibitoires pour certains postes. Pensez à bien vous relire et n’hésitez pas à vous faire relire par quelqu’un d’autre. En effet, parfois à force de lire la même chose, nous ne faisons plus vraiment attention et nous pouvons donc passer à côté d’erreurs simples.

Vérifiez également les répétitions. Les étudiant.es ont souvent tendance dans une lettre de motivation à répéter le mot « entreprise », alors qu’il est possible de le remplacer par d’autres termes synonymes comme : structure, organisme, organisation, entité

Pensez également à vérifier la longueur de vos phrases, celles-ci ne doivent pas être trop longues.

Pour finir, vérifier que vous n’avez pas fait d’erreurs dans les coordonnées et que votre lettre respecte bien l’offre d’emploi pour laquelle vous postulez.

Nos conseils en plus !

  • Ne répétez pas mot pour mot votre CV, la lettre de motivation doit être un complément et apporter des informations supplémentaires sur vous.
  • Ne mentez pas dans votre lettre de motivation, en effet, cela est risqué et peut vous desservir. Soyez vous-même !
  • Vous pouvez ajouter, en annexe de votre lettre de motivation, des recommandations, si vous en avez, afin d’appuyer votre candidature.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés en main pour une lettre de motivation réussie !

On vous souhaite en tout cas bon courage !

Informations et contact :

N’hésitez pas à consulter notre site : https://www.formasup-arl.fr/

Et si vous avez des questions vous pouvez nous les poser sur la page “Contact” de notre site ou lors de nos “FAQ du mardi” sur notre compte Instagram : https://www.instagram.com/formasup.arl/

Besoin d 'aide ?

Contactez-nous
Retour

Comment bien faire son CV : nos meilleurs conseils !

Aujourd’hui, on vous parle de l’élément essentiel de toute candidature : le CV.

Cet indispensable vous permet de mettre en avant votre profil lors d’une recherche d’emploi, mais il n’est pas toujours simple de réaliser un CV de qualité, qui vous permette de vous démarquer.

Alors comment faire ?

Nous vous proposons nos meilleurs conseils pour vous aider à créer votre CV au mieux !

Aérer son CV et faciliter la lecture

Tout d’abord, il faut savoir qu’en moyenne, un CV est consulté environ 10 secondes par un.e recruteur.euse. Votre objectif principal est donc de faciliter la lecture de votre CV au maximum.

Pour ce faire, pensez tout d’abord à structurer votre CV avec différents blocs : les formations, les expériences professionnelles, les coordonnées, les centres d’intérêt…

Pour les coordonnées, il est important d’indiquer votre numéro de téléphone et votre adresse mail. Ainsi si besoin, le/la recruteur.euse pourra vous recontacter directement. Attention, utilisez une adresse mail sérieuse, évitez les adresses mail fantaisistes.

Il est également intéressant de mettre votre ville de résidence. Cependant, vous n’êtes pas dans l’obligation de mettre entièrement votre adresse postale, car cela peut être considéré comme un critère discriminant.

N’hésitez pas également à préciser les villes dans lesquelles vous pouvez vous rendre pour montrer votre mobilité. Vous pouvez également ajouter la mention “Permis A ou B”, si vous avez votre permis et “véhiculé.e”, si vous possédez une moto ou une voiture, cela est parfois important pour certains postes excentrés ou qui nécessite des déplacements.

Pensez au titre !

Il est important de toujours mettre un titre à votre CV. En effet, il permet d’identifier rapidement l’objet de la candidature.

De plus, le titre vous permet de personnaliser votre candidature, en montrant à l’entreprise que vous savez de quel poste il s’agit et que vous vous êtes renseigné.e avant de postuler.

Exemples :

  • « Candidature au poste de… »

Ou dans le cadre d’une recherche d’alternance :

  • « Recherche une alternance dans le domaine de… »
  • « Recherche une alternance au poste de… »

Vous pouvez également ajouter quelques lignes, en tête de votre CV pour préciser l’objet de votre candidature. Par exemple vous pouvez préciser la durée et le rythme de votre alternance, le type de poste recherché (CDD, CDI)…

Faire attention à l’ordre des informations

Il faut toujours mettre en premier les expériences ou/et les formations les plus récentes et les plus pertinentes en fonction du poste visé. Cela permet encore une fois, de faciliter la lecture et d’organiser au mieux votre CV.

Pensez bien également à préciser les dates de vos expériences ou formation, pour plus de précision.

Pour ce qui est de l’ordre des informations, il est généralement conseillé de mettre les expériences professionnelles en premier. Par contre, si vous démarrez votre vie professionnelle et que vous avez peu d’expériences en lien avec l’offre, vous pouvez privilégier votre formation.

Pour vos formations, pensez à mettre le nom de votre école, votre spécialité et vos éventuelles mentions.

Faire attention à la lisibilité

Pour qu’un CV fasse bonne impression, il faut qu’il soit lisible, clair et aéré.

Il est nécessaire d’espacer les différents blocs. De plus, votre CV doit tenir sur une seule page.

N’essayez pas de « trop » en faire, restez simple et concis. Evitez par exemple de faire de longues phrases, préférez plutôt des grandes idées. Par exemple, préférez :  « Chargée de communication – FormaSup ARL » plutôt que « je suis actuellement chargée de communication au sein du CFA FormaSup ARL ».

On conseille généralement d’organiser ses idées sous la forme de « bullet point » (ou liste à puces).

Vous pouvez également mettre des informations importantes en gras, pour diriger le regard du/de la recruteur.euse.

Pour finir, pour créer votre CV, vous pouvez utiliser des sites comme Canva ou CV DesignR. Ils sont très simples à utiliser et vous proposent de nombreuses idées de création et des modèles, qui peuvent vous aider.

N’oubliez pas vos centres d’intérêt !

Les passions, les loisirs… Doivent apparaître sur votre CV !

Ces éléments extra-professionnels permettent au/à la recruteur.euse de mieux cerner votre personne. Mais il est surtout intéressant de tirer de réelles compétences de vos centres d’intérêts.

Voici quelques exemples :

  • Vous pratiquez un sport collectif 👉 Vous savez travailler en équipe, vous avez le sens de l’engagement et de l’effort, car vous ne manquez aucun entraînement…
  • Vous pratiquez un sport individuel 👉 Vous êtes indépendant.e et autonome, vous êtes quelqu’un de déterminé et de persévérant…

N’hésitez pas à mettre en avant des compétences en lien avec vos hobbies.

  • Vous jouez aux jeux vidéo 👉 Vous avez un esprit stratégique et vous êtes persévérant.e.
  • Vous jouez d’un instrument de musique 👉 Vous êtes créatif.ve, rigoureux.se et précis.e
  • Vous faites partie d’une association/Vous faites du bénévolat 👉 Vous êtes ouvert aux autres, vous êtes solidaire, généreux.se et avez des qualités humaines. Cela sera particulièrement apprécié si vous souhaitez travailler dans une association ou dans un organisme sensible à ces valeurs.
  • Vous faites du théâtre 👉 Vous savez bien vous exprimer à l’oral, vous êtes à l’aise en public, savez gérer votre stress…

Tous les hobbies peuvent être mentionnés sur un CV si vous savez les justifier et tirer de réelles compétences de ceux-ci.

Evitez par contre, de mentionner des centres d’intérêt en lien avec des activités politiques ou religieuses, ou encore des activités fortement contestées comme la chasse ou les jeux d’argent.

Il est également important de ne pas mentir sur ses centres d’intérêt (et sur son CV en général). Vous pouvez évidemment choisir les centres d’intérêt, les compétences… Qui correspondent le mieux au poste visé, mais n’inventez pas des fausses expériences ou de fausses appétences. En effet, cela est risqué et peut donner une image erronée de votre personne, ce qui peut vous desservir.

Pas de panique si vous avez peu d’expérience

Ne vous inquiétez pas si vous avez encore peu d’expérience, il faut bien commencer à jour !

Pensez à parler de l’ensemble de vos projets personnels ou professionnels, de vos stages, vos activités bénévoles… Tout peut avoir un impact si cela est bien justifié.

Vous pouvez également évoquer vos jobs étudiants ou alimentaires même s’ils n’ont pas réellement de rapport avec l’offre. En effet, cela peut montrer que vous êtes travailleur.se et organisé.e.

Mais attention ! N’essayez pas de remplir votre CV à tout prix. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience professionnelle au début, ce n’est pas grave.

Est-ce que vous devez mettre une photo ?

C’est la fameuse question que beaucoup de personnes se posent !

En réalité, il n’y a pas de règle. Cela dépend. Certains vont préférer une photo pour pouvoir plus facilement se projeter, d’autres au contraire n’en veulent pas, car celle-ci peut être un critère de discrimination. Le choix vous revient donc, à vous de voir ce que vous préférez.

Evidemment, si vous mettez une photo, privilégiez les fonds neutres et les photos “professionnelles”.

Mettez en avant vos compétences

Pensez également à faire apparaître clairement vos compétences : langues, logiciel que vous maîtrisez… Car ce sont des points recherchés par les recruteur.euses sur les CV.

Vous pouvez également ajouter une partie avec vos qualités et savoir-être pour montrer au/à la recruteur.euse, qui vous êtes et en quoi vous êtes un.e bon.ne candidat.e.

Nos derniers petits conseils :

Soyez précis, donnez des informations concrètes : noms, chiffres…

Faites également très attention aux fautes d’orthographe. En effet, celles-ci sont éliminatoires sur un CV. N’hésitez pas, par exemple, à vous faire relire.

Essayer de mettre au maximum en avant des compétences et des expériences en lien avec le poste visé.

Petite phrase de fin

N’oubliez pas, ce qui va distinguer votre CV des autres, c’est votre personnalité, et elle comprend à la fois vos connaissances, vos savoir-faire, mais également vos savoir-être qui concurrent à la construction de votre personne. Restez vous-même !

👉 Alors ça y est, votre CV est prêt ?

Informations et contact :

N’hésitez pas à consulter notre site : https://www.formasup-arl.fr/

Et si vous avez des questions vous pouvez nous les poser sur la page “Contact” de notre site, via l’adresse alternance@formasup-arl.fr ou lors de nos “FAQ du mardi” sur notre compte Instagram : https://www.instagram.com/formasup.arl/

Besoin d 'aide ?

Contactez-nous
Retour

Les jobboards, vos meilleurs alliés !

Vous cherchez un stage, une alternance ou un emploi ?

Alors cet article est fait pour vous !

En effet, on vous parle de vos meilleurs alliés dans ces recherches : les jobboards !

Pour commencer, savez-vous ce qu’est un jobboard ?

Un jobboard est un site web qui propose des offres d’emploi. Certains possèdent également une CVthèque. C’est une plateforme sur laquelle vous pouvez déposer votre CV, afin de vous rendre visible plus facilement par les recruteur.euses.

Il existe un très grand nombre de jobboards (et des nouveaux arrivent chaque année !).

Alors, comment s’y retrouver ?

Nous vous avons rassemblé ici, un panel des meilleurs jobboards pour vous aider dans vos recherches. C’est parti !

Les jobboards généralistes

Les jobboards généralistes sont des plateformes qui proposent des offres dans tous les secteurs d’activité et pour tout type de profil. Parfois, ce sont aussi des agrégateurs. C’est-à-dire qu’ils rassemblent des offres d’autres jobboards, et permettent donc d’avoir une grande visibilité sur les annonces existantes.

Vous pouvez retrouver :

C’est l’une des plateformes d’emploi les plus utilisées. Elle propose un grand nombre d’offres et rassemble plus de 250 millions de visiteurs par mois. C’est également le premier agrégateur d’offres d’emploi international.

  • Talent.com (anciennement Neuvoo), une plateforme complète.

Dans la même dynamique qu’Indeed, c’est également un jobboard généraliste et un agrégateur d’offres d’emploi. Un peu moins connu, il est aussi très efficace. Il possède également d’autres avantages comme la possibilité de connaître le salaire moyen d’un domaine ou d’un métier ou encore d’estimer son salaire net en calculant le montant de ses impôts.

  • Google For Jobs, la meilleure visibilité sur les offres.

 Ce n’est pas réellement un jobboard, c’est un agrégateur implanté sur Google. Il collecte donc les offres d’emploi de nombreux autres sites présents sur le moteur de recherche. Il peut être d’une grande aide pour avoir de la visibilité sur les nouvelles offres disponibles !

Crée en 2007, c’est le premier site de matching pour l’emploi français. Il est réputé pour faire se rencontrer des profils et des emplois pertinents.

Eh oui, cela en surprend beaucoup, mais le site web d’annonce en ligne propose désormais, depuis quelques années, des offres d’emploi.

C’est un classique, mais on n’y pense pas toujours ! Le site de Pôle Emploi propose de nombreuses offres, et même de l’alternance.

Il possède aussi un « Emploi Store », un portail qui met à disposition de tous les candidat.es des outils pour les aider à trouver un emploi. 

En plus, il a l’avantage d’être gratuit pour les recruteur.euses qui déposent leurs offres et est donc très apprécié.

  • Et tous les autres

Il existe ensuite un grand nombre d’autres jobboards généralistes comme Monster, qui fait partie des plus grands jobboards internationaux, Keljob, un site français indépendant, connu pour sa simplicité d’utilisation ou encore Welcome to the jungle, un nouveau jobboard qui s’est grandement développé ces dernières années. Principalement connu dans le domaine des start-ups, il met en avant la marque employeur et amène un ton plus léger dans la recherche d’emploi.

Les réseaux sociaux

LinkedIn est LE réseau qui peut vous aider dans vos recherches. En plus de proposer de nombreuses offres d’emploi, vous pouvez surtout vous servir de ce réseau pour trouver ce que vous recherchez. En effet, ce qui compte sur cette plateforme… C’est le réseau justement !

Avoir un fort réseau vous permettra de vous faire remarquer par les entreprises que vous visez. Et n’hésitez pas à poster votre CV ! Parfois, des personnes que nous ne soupçonnions pas, peuvent être d’une grande aide dans nos recherches !

Attention : si vous postez votre CV sur LinkedIn, pensez à cacher vos informations personnelles (numéro de téléphone, adresse mail…) pour éviter tout problème.

Les jobboards spécialisés

Les jobboards régionaux

  • HelloWork (anciennement RegionJob), le jobboard local.

Particulièrement apprécié par les PME, il fait partie des plus grands jobboards de France. Il est parfait si vous cherchez des offres dans une région particulière.

  • Il existe également de nombreux jobboards régionaux. Nos talents nos emplois pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, par exemple.

Les jobboards spécialisés dans la recherche d’alternance ou de stage

  • Alternance.emploi.gouv.fr, le site du Ministère du Travail pour l’alternance
  • La bonne alternance, une plateforme de Pôle Emploi
  • L’Etudiant, ce site très connu, en plus de proposer de nombreux conseils pour les étudiant.es, a également son propre jobboard avec des offres de stage, d’alternance, ou encore des jobs d’été

Les jobboards spécialisés par domaine

Pour les personnes en situation de handicap

  • L’Agefiph : c’est la référence de l’emploi pour les personnes en situation de handicap en France.

Et pour finir !

N’oubliez pas que certaines écoles, ou entreprises possèdent leur propre jobboard !

Informations et contact :

N’hésitez pas à consulter notre site : https://www.formasup-arl.fr/

Et si vous avez des questions vous pouvez nous les poser sur la page « Contact » de notre site ou lors de nos « FAQ du mardi » sur notre compte Instagram: https://www.instagram.com/formasup.arl/

Besoin d 'aide ?

Contactez-nous